MONDE

Malformation congénitale : un fort taux en France et dans les pays d’outre-mer

Le programme de médicalisation des systèmes d’information (PMSI), dans le département de l’Ain, a repéré 18 cas d’enfants nés avec une malformation lors d’une enquête. Comment expliquer des cas groupes d’enfants nés sans mains, bras ou avant bras dans l’Ain en Loire-Atlantique et en Bretagne ?

Les causes peuvent être génétiques liées à des contraintes physiques ou dues à des substances toxiques (alimentation, environnement).
Les médicaments utilisés par les femmes enceintes dans le cas du thalidomide, anti-nausées avaient aussi fait naître des milliers d’enfants sans bras.

Des investigations complémentaires ajoutent aussi que les pesticides pourraient être à l’origine des malformations, même s’il n’y a pas de preuves scientifiques. Interrogée sur ce point les écologistes admettent qu’ils n’ont rien pu mettre en évidence concernant une éventuelle responsabilité des pesticides.

Néanmoins, les mères d’enfants touchés sont toutes en zone très rurales avec plus de 40 % de terres agricoles autour d’elles.

 

Jaguar Coulibaly 

DJENA INFO
the authorDJENA INFO
L'équipe de Rédaction

Laisser un commentaire