MONDE

France : la rétention des migrants mineurs a augmenté de 70% en 2017

La rétention des mineurs a augmenté de 70 % en 2017 en métropole pour atteindre le niveau record de 304 enfants enfermés, avec 147 familles. Les associations dénoncent l’efficacité « très limitée » de cet enfermement des sans-papiers en vue de leur éloignement.

« La rétention des enfants accompagnants dans certains CRA atteint encore cette année un chiffre record, alors que cet enfermement pourrait être facilement évité« , soulignent les associations autorisées à intervenir en centres de rétention administrative (CRA). 

179 enfants avaient été enfermés avec 88 familles en métropole en 2016. À Mayotte, en proie à une forte immigration en provenance des Comores, 2 493 mineurs ont été placés en rétention en 2017. Cependant, les CRA sont « des lieux inadaptés et très traumatisants pour les enfants« , estiment les associations, en rappelant « les nombreuses décisions condamnant cette pratique« .

Au total, plus de 46.800 personnes ont été placées en rétention l’an dernier (dont 26.500 en métropole), contre 45.900 en 2016, soulignent les associations (Assfam-Groupe SOS, ForumRéfugiés-Cosi, France Terre d’Asile, Cimade, Ordre de Malte, Solidarité Mayotte).

La rétention des mineurs a créé des tensions jusque dans la majorité lors de l’examen du controversé projet de loi asile-immigration, qui vise à doubler à 90 jours la durée maximale théorique de la rétention, et doit être adopté cet été.

Pour les associations, la rétention « banalisée et détournée » est « trop souvent inutile et déshumanisante » et « un changement de cap » devient « plus que jamais nécessaire ».

10.114 personnes ont été expulsées à partir des CRA de métropole l’an dernier, soit un taux d’éloignement de 40,4 % (contre 44 % en 2016). 

Source : AFP

DJENA INFO
the authorDJENA INFO
L'équipe de Rédaction

Laisser un commentaire