MONDE

En Syrie, des millions d’enfants ont besoin d’une aide humanitaire d’urgence

Assiégée depuis plus de quatre ans, la région de la Ghouta orientale en Syrie abrite plus de 390 000 personnes, dont la moitié sont des enfants, souffrant de la violence des combats et du manque de nourriture.

Les enfants de cette localité assiégée paient le lourd tribut d’une guerre qu’ils n’ont pas voulue, mais dont ils sont les premières victimes. Cette région très peuplée, située à une trentaine de kilomètres de la capitale, Damas, est prise d’assaut depuis 2013. Les privations sont le lot quotidien des familles sur place. Les examens médicaux sur place ont permis de découvrir que près de 1100 enfants souffrent de malnutrition sévère, dont 27% sont atteints de malnutrition aigüe, leur poids étant très faible par rapport à leur taille.

Pour l’UNICEF, l’urgence est d’entrer dans cette région pour y distribuer au plus vite des vivres, mais les convois humanitaires sont sévèrement rationnés. En début du mois de novembre, six camions de l’organisation ont été autorisés à passer. Ils contenaient des produits de santé comme des sels de réhydratation, des médicaments pour les enfants, des vitamines, des compléments alimentaires, ainsi que des kits de sage-femme et du matériel pédiatrique. Cela reste toutefois insuffisant au regard des besoins.

Depuis le début de l’année 2017, l’UNICEF n’a pu entrer que six fois en Ghouta orientale.

L’organisation onusienne appelle par ailleurs les acteurs en conflit à garantir aux humanitaires un accès sûr, pérein et sans conditions aux enfants de Syrie, quelle que soit la région dans laquelle ils se trouvent.

Edwige APEDO

DJENA INFO
the authorDJENA INFO
L'équipe de Rédaction

Laisser un commentaire