TOGO

Promotion des droits de l’enfant : le Togo attendu à Genève et Addis-Abeba

Le Togo présentera en 2017 devant les comités de Genève et d’Addis-Abeba ses différents rapports sur les mesures qui ont été prises pour mettre en œuvre les disposions relatives aux droits de l’enfant ainsi que l’application des recommandations formulées par ces comités en 2012.

Les organisations de défense des droits de l’enfant préparent déjà leurs rapports alternatifs, ceci, à travers le projet « Suivi des droits de l’enfant et redevabilité de l’Etat  » exécuté depuis 2015 par FODDET. Le projet est mis en œuvre pour apprécier les actions de l’état dans la promotion et la protection des droits de l’enfant au Togo. Au-delà de cette fonction d’évaluation, ledit projet renforce également les capacités des organisations de défense des droits de l’enfant.

Afin de mener à bien ces objectifs au cours de cette année 2017, le Forum des organisations de défense des droits de l’enfant a initié une rencontre d’échanges avec les différents acteurs du 28 au 29 mars, dans le but d’analyser l’avancement du projet depuis son exécution et de proposer de nouvelles directives pour son amélioration.

« Nous aurons également à faire un plaidoyer pertinent auprès des organisations et des autorités compétentes pour l’amélioration des droits de l’enfant soit en mettant en œuvre les recommandations qui lui ont été faites, soit en prenant d’autres initiatives pour la mise en œuvre des lois ou certaines parties spécifiques des traités auxquels le Togo fait partie », a expliqué François Ali, Conseiller en protection de l’enfant à Plan International Togo.

Le Togo est signataire de plusieurs traités tels que la convention relative aux droits de l’enfant, la charte Africaine des droits et du bien-être de l’enfant, l’application de ces instruments juridiques permettrait aux enfants de jouir effectivement de leur droit.

Charles da ERNESTHO

DJENA INFO
the authorDJENA INFO
L'équipe de Rédaction

Laisser un commentaire