TOGO

Procès fictif, une histoire imaginaire qui met en lumière les violences sexuelles faites aux filles

Une représentation théâtrale a lieu mercredi 31 octobre 2018 à l’Université de Lomé. Nommé ‘’Procès fictif’’, elle est une initiative de Plan International Togo et s’inscrit dans le cadre de son projet ’’les filles aux commandes’’.

Lancé, le 08 octobre passé, le projet filles aux commandes, vise à promouvoir le leadership chez la gente féminine, ce programme a été bouclé par une représentation théâtrale., une pièce d’une quarantaine de minutes, écrite par Atsu EKLU, conseiller genre à plan International Togo. La pièce est une histoire imaginaire qui met en lumière les violences sexuelles faites à l’endroit des jeunes filles et des femmes. Elle relate l’histoire d’une jeune fille qui a été violée par un jeune garçon. Mais, justice sera faite plus tard et le commanditaire de l’acte a été condamné à 10 ans de prisons.

Selon Atsu EKLU, écrivain et metteur en scène de la pièce, les violences faites à l’égard des jeunes filles et femmes est l’un des obstacles qui freinent leur leadership. « En cherchant les éléments sur lesquels nous devons travailler, pour surmonter ces obstacles, nous avons trouvé que ce serait bien de mettre en scène ses violences pour que les gens y voient la réalité. Et donc, la scénette est un moyen pour nous de sensibiliser l’opinion publique sur les violences sexuelles comme étant écueils au leadership des jeunes filles et femmes au Togo », explique t-il.

La violence sexuelle est une réalité au Togo et pour nous, notre pièce de théâtre contribue à vulgarise cette histoire imaginaire. « Nous voulons que les gens en parlent ouvertement entre filles et garçons pour que petit à petit, la parole se libère et que les moyens soient trouvés pour combattre ce fléau« , a t-il ajouté.

DJENA INFO
the authorDJENA INFO
L'équipe de Rédaction

Laisser un commentaire