TOGO

Traite des personnes : le RELUTET associe des journalistes à la lutte

La traite des personnes s’intensifie chaque année dans plusieurs pays du monde entier y compris au Togo. Face à l’ampleur du fléau, le Réseau de Lutte contre la Traite des Enfants (RELUTET) veut associer les professionnels des medias, acteurs clé de l’information, à la lutte contre la traite des personnes. 18 journalistes issus de différents organes sont formés à cet effet ces 19 et 20 février dans la ville de kpalimé(120 Km) de Lomé.

La rencontre s’inscrit dans la mise en œuvre de la « campagne d’information et de formation sur la traite des personnes et le nouveau code pénal au Togo ». Il s’agit pour le RELUTET d’entretenir ces professionnels de medias sur les différents contours de la traite des personnes et de les familiariser avec les textes pénaux relatifs à ces actes.

En substance, les journalistes présents à la rencontre vont s’imprégner des dispositions relatives à la traite des personnes contenues dans le nouveau Code Pénal Togolais.

C’est d’ailleurs l’ambition des responsables du RELUTET. « Cette formation permettra à vous journalistes dépositaires de l’information de connaître avec précision de quoi retourne cette lutte contre la traite des personnes ; c’est de cette façon que vous saurez les peines qui sont prévues pour tous ceux qui se rendront coupables de ce fléau », a laissé entendre  Edouard GBODJO, président du RELUTET à l’ouverture des travaux.

Différentes notions entre autres : « Mobilité des enfants et des personnes », « traite des personnes » , « quelle protection pour les victimes »  , « cadre juridique de protection des victimes contre la traite » seront au centre des travaux.

À terme, cet atelier, vise à informer et à sensibiliser les populations à travers différents canaux d’information sur les risques de la traite tout en avertissant les trafiquants sur les dangers encourus sur le plan pénal.

Rappelons que depuis sa création en 2002, le RELUTET mène des actions de sensibilisation,de prévention, de plaidoyer et de recherche dans le but de lutter contre la traite des personnes en général et des femmes et des enfants en particulier. La campagne d’information et de formation sur la traite des personnes et le nouveau code pénal au Togo s’inscrit dans cette dynamique. Elle est appuyée financièrement par International Research and Exchanges Board (IREX).

Traite des personnes Relutet

Larissa Agbenou

DJENA INFO
the authorDJENA INFO
L'équipe de Rédaction

Laisser un commentaire