AFRIQUE

Kailash Satyarthi à la rencontre des parlementaires sans frontières au Togo 

Le prix Nobel de la paix 2014, Kailash Satyarthi, Fondateur du mouvement des Parlementaires Sans Frontières pour les Droits de l’Enfant est à Lomé pour mobiliser les hémicycles africains en faveur de la protection et la promotion des droits de l’enfant.

une vingtaine de parlementaires venus de onze (11) pays d’Afrique, de l’Inde et du Pays-Bas sont réunis à cet effet, ces 12 et 13 mars pour réfléchir sur la problématique de la  protection et la promotion des droits de l’enfant dans le monde.

Entre autres sujets inscrits au menu des discutions des deux (02) jours de rencontre, le rôle des parlementaires dans la promotion des droits de l’enfant par une budgétisation adaptée aux besoins des enfants et une allocation adéquate des ressources ; le rôle des législateurs contre le travail des enfants dans l’agriculture et le travail domestique et le rôle des parlementaires dans l’élimination des obstacles à l’accès et à l’achèvement de l’éducation en Afrique.

Pour Howanou Edoh Albert, Président du mouvement Parlementaires Sans Frontières pour les Droits de l’Enfant-Togo (PSF/DE-Togo), l’heure est à l’action pour agir en faveur des droits de l’enfant en Afrique.

« Il urge que les parlementaires africains dans leur large majorité adhèrent à ce mouvement mondial. C’est dans cette optique que cette réunion a été convoquée afin que nous puissions mieux nous connaître et dans une fraternité agissante, nous pouvons œuvrer pour la cause des enfants », a-t-il exhorté.

De son côté, le prix Nobel Kailash Satyarthi, pense que seule une union mondiale peut sauver la lutte en faveur des droits de l’enfant. « La question du droit de l’enfant ne peut pas être réglée avec succès par un seul pays. C’est pourquoi, tous les parlements au monde doivent se réunir pour travailler main dans la main enfin de mener à succès cette lutte pour la protection des droits de l’enfant », a-t-il martelé.

Dans la même lancée, Cléophas Mally, directeur de WAO-Afrique, une organisation de défense des droits de l’enfant, a invité les participants à apporter leurs contributions pour une identification des futures actions à mener par le mouvement mondial en faveur des droits de l’enfant dans le monde.

Rappelons que le Togo est depuis août 2016, le premier pays de l’Afrique francophone à adhérer au mouvement des Parlementaires Sans Frontières. 

Jérémie Gadah

DJENA INFO
the authorDJENA INFO
L'équipe de Rédaction

Laisser un commentaire